Accueil ENAP Bibliothèques Bottin de l’ENAP
Nouvelles

Colloque sur les 50 ans de la doctrine Gérin-Lajoie


Lancement du colloque « Colloque sur les 50 ans de la doctrine Gérin-Lajoie »

Le Groupe d’études sur les relations internationales du Québec (GERIQ) est heureux d’annoncer le programme de son 6e colloque annuel, le Colloque sur les 50 ans de la doctrine Gérin-Lajoie qui aura lieu le 27 mars 2015 à l’École nationale d’administration publique (ENAP). Le programme complet se trouve au www.geriq.com/pgl50

Présidée par le président du Groupe, M. Raymond Saint-Pierre, journaliste à ICI Radio-Canada, cette journée réunira 17 conférenciers dont des hauts fonctionnaires, d’anciens diplomates et des professeurs provenant de 6 universités différentes.

La ministre des Relations internationales et de la Francophonie, Mme Christine Saint-Pierre, participera également au colloque.

M. Paul Gérin-Lajoie, l’instigateur de cette doctrine qui a façonné l’action du Québec sur la scène internationale, prononcera l’allocution de clôture. « C’est un privilège de recevoir le père de la doctrine qui a mis le Québec sur la mappemonde. Peu de Québécois ont eu une influence aussi profonde sur notre société. Nous sommes tous des enfants de Paul Gérin-Lajoie, s'il veut bien accepter cette paternité », a souligné M. Saint-Pierre.

Le professeur Stéphane Paquin, directeur du GERIQ, s’est dit fier d’organiser cet évènement : « Nous avons réussi à réunir les plus grands spécialistes des universités québécoises pour une journée de réflexion qui s’annonce très enrichissante. Nous n’allons pas seulement faire un retour historique sur les relations internationales du Québec, mais nous allons également traiter des enjeux de l’avenir comme le marché du carbone ou la diplomatie numérique. »

La journée se terminera avec une réception et le lancement de la collection Politique mondiale  dirigée par les professeurs Stéphane Paquin et Stéphane Roussel aux Presses de l’Université de Montréal.

L’évènement est organisé conjointement par le GERIQ, l’Association québécoise de droit constitutionnel (AQDC), la Société québécoise de droit international (SQDI) et le Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité et la démocratie (CRIDAQ) et financé par le gouvernement du Québec et l’ENAP.


« Retour aux nouvelles